COMPÉTENCES

Hard & Soft skills, parce-qu'il faut les deux pour avancer dans un monde digitalisé

Digital

En 2021 « le digital » est une galaxie de compétences tentaculaires et en expansion permanente. C’est un monde de spécialistes (des modèles économiques, des usages et parcours clients, des produits technologiques, des leviers marketing…), mais aussi un monde qui a besoin de visions et stratégies pragmatiques, parfois très simples, avec le client / l’usager au centre de la focale. C’est un monde de bon sens en action, avec la mesure du résultat et l’ajustement créatif en temps réel. C’est un univers de projets pluriels avec des ordonnanceurs plus ou moins efficaces…
Nous accompagnons la montée en compétences des organisations sur le digital ; cela fait 20 ans qu’on travaille sur le sujet, en e-business, e-commerce, marketing digital, stratégie digitale, et tous les mots qui font peur aux novices… Le digital n’est pas forcément synonyme de gros budgets, mais il est forcément synonyme de fort engagement… et de domination de deux tentations bien humaines : la peur et l’attentisme. 

Quand les chiffres du digital (cf. Blog du Modérateur 2020) montrent que 89% de la population française est connectée à internet en France, que 39 millions d’internautes utilisent les réseaux sociaux, et qu’il y a 47 millions de mobinautes… ON NE VEUT PLUS ENTENDRE DES ENTREPRISES NOUS DIRE QUE LEUR BUSINESS N’EST PAS SUR INTERNET.

A quoi ces compétences peuvent-elles vous servir ? Nous prétendons qu'elles apportent à nos clients une vision transversale : celle de la gestion des activités économiques et relationnelles dans un monde digitalisé. Nous leur apportons aussi la force d'enclencher et de piloter les projets qui font sens pour eux et pour leurs clients. Ce sont des compétences qui s'appliquent donc à la fois aux organisations (entreprises, collectivités) et aux individus qui doivent plus que jamais faire l'objet des meilleures attentions.


CONDUITE DU CHANGEMENT

La compétence première de la conduite du changement est le respect de l’autre : accepter l’idée que tout le monde ne voit pas les choses de la même manière, que tout le monde ne comprend pas ni n’accepte en un clin d’œil ce que d’autres (dirigeants, marketers, actionnaires) ont mis des mois à réfléchir, le plus souvent dans le plus grand secret. A ces deux titres, la moindre des choses pour les décideurs est de s’engager fortement pour rendre accessibles les réflexions conduites et les décisions prises.

Nous construisons sur mesure la communication pédagogique qui va permettre à chacun de comprendre, puis d’éventuelles démarches de formation ou de coaching qui vont aider les individus à se positionner vis-à-vis du changement, si possible à trouver leur place, et sinon à trouver des alternatives. Les managers qui affirment de manière conquérante « On va changer les gens » et qui en même temps s’étonnent de l’opposition de leurs collaborateurs, voire de leur démission, ont deux problèmes urgents à résoudre :

  1. d’abord il faut qu’ils réalisent qu’ils ont vraiment peu de chance que leurs équipes changent juste parce-que leur manager l’a décidé pour eux,
  2. ensuite il convient de se rappeler que la gestion de l’entreprise ne concerne pas tant les individus que l’organisation elle-même. Conduire le changement, c’est donc organiser les mutations de l’organisation en prenant en compte, en respectant les individus qui l’animent.

Mobiliser une compétence "change management" avec Redjep ? Ceci vous apporte notre capacité à faire le lien entre l’état d’esprit de l’organisation (privée / publique) et celui de ses collaborateurs. Nous sommes alternativement médiateurs, formateurs, coachs, ou simples tiers de confiance, facilitateurs... Il faut parfois commencer par ouvrir la conversation, avec la direction, ou avec un individu, indépendamment de son statut, qui en aurait besoin...

Gestion de projets

Le mode projet, agile ou non, est une somme de méthodes qui permettent à des organisations de tous types et de toutes tailles de mettre en œuvre leurs ambitions dans des processus maîtrisés : ressources humaines, techniques, financières, plannings, (stand-up) meetings, scrum, reporting, beaucoup de mots anglais émaillent le vocabulaire de la gestion de projets, du fordisme à l’entreprise libérée.

Nous avons appris à pratiquer le mode projet avec et grâce à internet. Avant internet, souvent le mode projet était maîtrisé plutôt dans les industries à processus de production complexes, dans l’univers du logiciel, chez les ingénieurs. Puis il a débordé quand internet a démontré que sans organisation stricte de ses projets, rien n’aboutissait car les nombreux métiers qui le façonne sont interdépendants et ont besoin de repères, de jalons, de contrôle, de livrables inter-métiers… en 2021, l’entreprise libérée ne marche pas partout, le lean start-up non plus, mais c’est souvent une question de management plus qu’une question de méthode projet : « quels sont les accélérateurs et les freins d’un projet ? » Répondre à cette question fait partie de nos méthodes.

 

En quoi des compétences en gestion de projet vous sont utiles ? Nous apportons à nos clients un mode projet naturel, intégré, pragmatique, sans théorie technocratique… Le QQOQCCP (qui, quoi, où, quand, combien, comment, pourquoi) nous va bien, à condition qu’il y ait un « pourquoi » en tête de liste afin que tout le monde sache à quoi va servir le projet. Nous pouvons diriger les projets pour vous, et en préambule vous accompagner dans leur conception pour que leur exécution soit fluide. Le chef de projet est dans ce contexte un pilier de l’accompagnement pédagogique du changement.

Communication

Qu’on l’accepte ou non, la « communication » est un mot galvaudé, et les compétences en communication restent souvent associées, par défaut, à des individus qui ne seraient ni en charge de productions, ni en charge des ventes ; une sorte de corps intermédiaire difficile à situer. En parallèle existe une sorte de snobisme à bénéficier des services d’une « agence » : l'agence reste un monde étrange et fascinant peuplé de profils hors normes, reconnus comme particulièrement créatifs, capables de parler mieux que la moyenne, de valoriser les dirigeants les plus bourrus et les produits les plus austères, d’ouvrir des portes, de créer du lien avec les médias, de coacher les puissants. Des affiches 4x3 à la signalétique directionnelle instore en passant par l’animation des fans sur Tik-Tok, le monde entier dépend aujourd’hui de la communication.
Chez Redjep, nous avons grandi avec d’étonnants personnages de cette espèce, et forgé nos aptitudes communicantes en ferraillant entre le marteau et l’enclume : nous avons passé des années à créer les bons liens entre des clients institutionnels ou privés qui avaient besoin qu’on les aide à communiquer avec leurs propres publics, et des grandes gueules d’agences qui ne respectaient parmi leurs collaborateurs que les plus tenaces, les plus techniques, les plus perfectionnistes, les plus incisifs.

Chez Redjep, on met nos compétences communicantes au service de la pédagogie des projets, et de la mise à l'aise des organisations et des individus :

Et s’il faut engager pour nos clients les services de prestataires spécialisés, en marketing de contenu, en design produit, en digital, en événementiel, en développement web ou mobile, on est votre maitre d'oeuvre désigné !


Soft skills

Écoute, empathie, pédagogie, patience, observation, assertivité, les compétences douces si l’on traduit l’anglicisme ne sont pas forcément dans les priorités de nombreux décideurs ou managers.

Pour nous, il ne s’agit pas d’en faire une tartine ; si nos clients pensent qu’on fait des efforts sincères pour comprendre leurs problèmes et leur apporter des solutions, alors on s’en tient là avec le sujet des soft skills.

Le liant, la bottom line, le plus, le hook, pour faire des anglicismes que l'on aime bien, reste le fait qu’on apporte une énergie positive aux projets, du respect aux équipes, et de la fiabilité dans nos engagements.


" Il est toujours difficile d'expliquer une idée, un projet, voire d'assumer le fait qu'une réflexion ne soit pas encore assez aboutie pour qu'on communique à son sujet. Combiner l'ambition et la prudence est le dilemme de nombre d'innovateurs."

Patrick Buttard, directeur associé Redjep

Postez-nous un commentaire ou une question

Choisissez votre mode de contact préféré

Mail, téléphone, prise de rendez-vous en ligne